Les plantes du littoral : Zoom sur la criste marine


En bord de mer, entre les rochers balayés par les vents pleins de sel, se trouve une plante bien particulière.  Cet halophyte (tolérant le sel) pousse sur le littoral européen de la Mer Noire jusqu’aux cotes du sud de la Grande Bretagne. Il s’agit de la criste marine (Crithmum maritimum) que l’on cueille depuis l’antiquité pour sa saveur et ses qualités médicinales.

Plusieurs noms, une seule plante

Comme beaucoup d’autres plantes, elle a plusieurs surnoms selon la région. L’un des plus répandus, le Fenouil de mer se retrouve également en anglais et en basque (Sea Fennel et Ithsas mihilua respectivement), du fait de sa ressemblance au Fenouil (Foeniculum). Cette ressemblance témoigne d’un lien phylogénique: les deux plantes appartiennent à la famille des Ombellifères ou Apiacées (qui regroupe également la carotte).

Les autres noms font référence à son milieu, les roches et falaises escarpées côtières. Elle montre une capacité étonnante à germer dans les fissures et saillies, et on l’appelle Passe-pierre, Perce-pierre et saxifrage marin (saxifrage qui veut dire ‘qui casse la pierre’). On l’appelle également herbe de St Pierre qui en Angleterre a été déformé en Sampierre puis Samphire, étymologie sinueuse.

Le criste marine ne devient pas très grande : atteignant une 50 cm de hauteur par autant de large. On peut observer ses floraisons blanches pendant la saison estivale (Juin à Août) qui donneront des graines à l’automne. C’est une plante hermaphrodite (les fleurs étant ayant des organes males et femelles), fécondée par des insectes. Photo Javier Martin @Wikimedia Commons

La criste marine : une riche histoire

On raconte que cette plante fut ramassée et vendue en barils sur les marchés de Londres au XVIIe siècle, préservée dans du vinaigre. Elle fait même une partition dans le Roi Lear de Shakespeare (Acte IV, Scène IV): A mi-hauteur, se suspend le récoltant de Passe-pierre, métier atroce! Comme aliment, elle est très riche en molécules naturelles protectrices: les vitamines A, C, B2 et B15 et des minéraux. Les marins avaient l’habitude d’en emporter avec eux pour prévenir de la scorbut lors de leurs longs voyages. Frais, les feuilles ont une saveur toute particulière: poivrées avec des notes de citrus (au Pays Basque on en trouve souvent sur le chemin de la plage!).

Autres ses qualités gustatives, Dioscoride (le “père” de la pharmacopée occidentale) ainsi que Pline l’Ancien, en parlent tous les deux. En particulier, ils parlent de ses qualités bénéfiques pour la rate, ainsi que pour le teint. Hippocrate, lui aussi en recommandait pour les activités détoxifiantes et diurétiques. Les études modernes le confirment, l’extrait de criste marine augmente la capacité régénératrice de l’épiderme, en plus de contenir beaucoup de composés antioxydants. Au vue de ces qualités, il nous paraissait naturel de l’inclure en tant qu’actif dans notre Huile Océane.

Ecrire un commentaire

ACHETER
NOS PRODUITS

DÉCOUVRIR

INSTANT BIARRITZ

Recevez les actualités des Laboratoires de Biarritz