Nos conseils pour vous protéger du cancer de la peau

Aujourd’hui, nous en savons plus que jamais sur la dangerosité du soleil pour notre peau.

Pourtant, bien que nous n’arrêtions pas de répéter les dangers des UV, nous observons depuis une trentaine d’année une nette augmentation des cancers de la peau. Il s’agit des types de cancers les plus fréquemment diagnostiqués chez les populations caucasiennes.

Quels sont les différents types de cancers ?

Il existe deux grands types de cancers de la peau : les carcinomes et les mélanomes. Les carcinomes sont beaucoup moins graves que les carcinomes, car ils mettent rarement la vie en jeu. Ce qui peut être le cas des mélanomes, un sujet à prendre au sérieux donc. De manière générale, plus nous sommes âgés et plus nous avons de risques de développer ces maladies.

Nous observons deux formes courantes de carcinomes : le carcinome basocellulaire et le carcinome spinocellulaire, ou epidermoide. Ils touchent surtout les cellules productrices de kératine, appelées les kératinocytes.  Les carcinomes sont non seulement les plus fréquents des cancers cutanés, mais également les plus fréquents de tous les cancers réunis : 15 à 20 % des cancers diagnostiqués en France ! Heureusement, leur malignité est essentiellement locale, ce qui les rend très rarement mortels. Mais attention, ils ne sont pas anodins pour autant : nécessitant une ablation chirurgicale, un diagnostic trop tardif peut être impactant et engendrer de larges pertes de peau.

Le mélanome cutané est, quant à lui, la forme la plus dangereuse des cancers de la peau. Il s’agit en effet de tumeurs malignes qui se développent à partir des mélanocytes (cellules qui fabriquent la mélanine, responsable de la pigmentation de la peau). Tout comme les carcinomes, plus un mélanome est détecté tôt, plus il est facilement guérissable (98% de survie à 5 ans lorsqu’il est diagnostiqué localisé, mais seulement 15% lorsqu’il se métastase, car il s’étend alors aux réseaux ganglionnaires ainsi qu’aux autres organes). En France, il se situe au neuvième rang des cancers tous sexes confondus.

Le mélanome n’est pas un danger à prendre à la légère.

Quels sont les facteurs de risque ?

La grande majorité des cancers cutanés, soit 65 à 95%, sont causés par l’exposition au soleil. Les  UV du soleil comme ceux des cabines de bronzage sont tous deux des cancérogènes certains.

Nous savons également que les expositions intenses par intermittence sont les plus dangereuses à long terme. Une bonne raison pour ne pas se laisser dorer au soleil pendant les vacances ! De plus, les expositions précoces des enfants et adolescents sont des facteurs augmentant très fortement les chances de développer un cancer de la peau.

 

Les lésions causées par les UVA et UVBA (sante.gouv.fr)

Alors, comment se protéger efficacement ?

Les meilleurs moyens d’éviter les cancers de peau restent le port de vêtements protecteurs et l’application de produits solairesUn mode de vie sain (et du café !) réduit également les risques. Pour davantage de conseils sur la protection solaire, rendez-vous juste ici.

Toutefois, voici une bonne nouvelle : la mortalité diminue globalement, grâce aux dépistages rapides et efficaces accessibles à tout le monde. Si nous nous exposons beaucoup au soleil (comme les surfers, trois fois plus susceptibles de développer un mélanome dans leur vie !), il faut être encore plus vigilant et observer sa peau régulièrement. En effet, en se rappelant la règle des ABCDE, nous pouvons identifier les grains de beauté susceptibles d’être pré-cancéreux :

  • A comme Asymétrie
  • B comme Bords irréguliers
  • C comme Couleur non homogène
  • D comme Diamètre en augmentation
  • E comme Evolution

Des protections solaires bio et innovantes pour protéger efficacement toute la famille !

 

Grâce à Alga Maris, notre gamme de protections solaires 100% d’origine naturelle et certifiées biologiques, vous serez protégés efficacement du rayonnement ultraviolet UVB/UVA. Et en bonus, notre extrait breveté d’Algue Rouge protège également vos cellules cutanées en neutralisant les radicaux libres qui les attaquent.

Vous voulez mieux comprendre le rôle des antioxydants ? C’est par ici !

ACHETER
NOS PRODUITS

DÉCOUVRIR

INSTANT BIARRITZ

Recevez les actualités des Laboratoires de Biarritz