L'algue rouge des Laboratoires de Biarritz
Collage de trois photos représentants successivement, la côte des Basques, une algue rouge et le laboratoire

Le monde des algues présente un potentiel hors du commun par l’ensemble des singularités moléculaires dont il recèle.

Nos travaux de recherche contribuent à ce que tous les jours de nouvelles propriétés des algues soient découvertes. Aux Laboratoires de Biarritz, nous nous inspirons de cette diversité et la valorisons de manière éco-responsable.

L’identification des molécules d’intérêt est aussi motivée par la compréhension de l’écologie des organismes marins. Nos choix d’études se basent sur des observations écologiques, comme par exemple les mécanismes de défenses naturels procurés par certains actifs.

C’est le cas de notre premier principe actif breveté issu de l’algue rouge de la côte basque (Gélidium sesquipedale), l’Alga-gorria dispose de nombreux mécanismes naturels de prévention et protection.

  • Puissantes molécules anti oxydantes (dont les caroténoïdes et les flavonoïdes)
  • Oligo-éléménts
  • Sels minéraux
  • Acides aminés essentiels

Une technologie d’extraction spécifique nous permet de conserver au maximum les vertus protectrices de l’algue rouge. L’eau de mer, utilisée lors de l’extraction, offre des éléments naturels améliorant le pouvoir protecteur de chaque produit.

L’aide aux défenses cellulaires et le ralentissement du vieillissement de la peau font de l’Alga-gorria un principe actif unique de la prévention.

L’extrait Alga gorria

L’alga gorria est un extrait d’algue rouge Gelidium sesquipedale, macroalgue régionale de la côte basque. Ce principe breveté (FR2978915) est composé de l’association de caroténoïdes (lutéine et zéaxanthine) et d’acides aminés mycosporine-like lui conférant un large spectre de neutralisation de radicaux libres et de produits de glycation.
La technologie d’extraction utilisée a été développé dans le respect de l’environnement et ne fait pas intervenir de solvants organiques dangereux. L’extraction implique l’usage d’eau de mer dont les minéraux et le pH agissent en améliorant les rendements d’extraction des molécules actives et en stabilisant l’extrait par ses propriétés conservatrices. Au niveau cutané, l’usage d’eau de mer stimule les  échanges osmotiques, hydrate et confère une meilleure diffusion des principes actifs.

A sa concentration d’utilisation, l’Alga gorria inhibe près de 40% des réactions de glycation in vitro.
L’Alga gorria est jusqu’à 5 fois plus antioxydant que la vitamine C pure (test ORAC). L’action synergique des molécules actives lui confère un large spectre antioxydant.

L’Alga-gorria, alliance synergique d’algue rouge et d’eau de mer

Stress oxydatif

On entend par radicaux libres des fragments de molécules réactifs et délétères pouvant affecter par oxydation l’ensemble des composants cellulaires: ADN, protéines de structures, enzymes et lipides membranaires. Ces altérations font partie du processus de “vieillissement cellulaire”.
Si des radicaux libres sont continuellement produits dans nos cellules, de nombreux facteurs influencent et favorisent leur production:
Au niveau de notre peau, ces facteurs sont autant de stress environnementaux comme la pollution ou les UV, que des paramètres intrinsèques à chacun tels que la nutrition, le stress ou la condition physique. On parle du phénomène de stress oxydatif.
On désigne par antioxydant tout agent qui retarde, empêche ou supprime des dommages oxydatifs pouvant se produire dans nos cellules.

Glycation

La glycation est une marque du vieillissement au même titre que les effets de l’oxydation. Il s’agit de modifications des protéines par des sucres se produisant de manière spontanée. Les protéines structurales du dermes sont particulièrement affectées par ce phénomène, en particulier les collagènes dont l’élasticité est considérablement réduite par glycation.
L’apparition de protéines glyquées au niveau de la peau est observée dès l’âge de 20 ans et on estime que l’accumulation de produits de glycation augmente avec l’âge de 3,7% par an. Ce phénomène est potentialisé par une exposition aux UV.
En plus d’altérer les propriétés physico-chimiques des molécules touchées, la glycation a pour effet de diminuer la prolifération des cellules, de déclencher la senescence cellulaire, de favoriser la formation de radicaux libres et de stimuler l’inflammation.

Photo de Colin et Sarah en blouse blanche dans le laboratoires

ACHETER
NOS PRODUITS

DÉCOUVRIR

INSTANT BIARRITZ

Recevez les actualités des Laboratoires de Biarritz